Différents styles d’enseignements

Différents styles d’enseignements

Dans le schéma ci-dessous, nous pouvons voir l’évolution de la position d’Entraineur à la position de Coach et l’évolution du danseur. C’est cette évolution qui permettra aux danseurs de se trouver, ou se retrouver. Le Coach n’aura que pour but d’activer et renforcer les informations déjà présentes dans le danseur.

Si nous observons l’image ci-dessous : le « grand sachant » ici l’Entraineur, en position A, délivre les informations nécessaires au danseur qui n’aura à ce moment-là aucune influence sur le savoir délivré. En position J, la réponse est dans le danseur, c’est à dire que le Coach effectue un apport endogène d’informations et laisse le danseur développer sa danse à travers son accompagnement. Il est intéressant de parcourir les différents styles d’enseignement entre la position A, correspondant à l’Entraineur, à la position J, correspondant au Coach.

  • Le Style INSTRUCTIF: A

Le référent prend toutes les décisions. Le danseur doit exécuter les exercices dans une courte période de temps. Le danseur exécute énormément et l’enseignant ne parle pas beaucoup. Le sujet est fixe. Le danseur doit suivre le leader pour avoir une bonne technique. Création d’une sensation d’achever une tache fixée en début de cours.

Inconvénient : Abus de pouvoir de l’enseignant, autoritaire. Pas de création, pas de participation du danseur. C’est malheureusement le style le plus utilisé dans la danse Sportive.

  • Le style PRATIQUE: B

Le rôle du référent est de répondre aux questions du danseur, afin de lui transmettre les informations et lui faire un compte rendu personnel propre à lui-même. Exercices explicites et précis afin de permettre au danseur de le pratiquer, d’essayer et de revenir afin d’échanger dessus. L’enseignant observe. Ce style commence à développer le début de l’indépendance du danseur.

  • Le Style RECIPROQUE: C

Le référent prépare des critères sur lesquels le danseur et une partenaire vont pouvoir échanger. Ils démontrent et observent à tour de rôle afin de développer l’échange dans le couple (principe du ping-pong entre le danseur et la danseuse). Le référent observe, oriente et cadre les débats. Il effectue un feedback aux deux protagonistes sans jugement sur les échanges.

  • Le PROPRE STYLE: D

Le référent questionne à propos de la problématique, le danseur y répond. Cela permet également de développer le coté Kinesthésique du danseur car il doit être plus à l’écoute de son corps. C’est le début du sevrage de la dépendance au référent et des sources extérieures d’informations. C’est la suite du processus d’individualisation.

  • Le style DECOUVERTE GUIDEE: E

Après avoir déterminé le sujet qui sera discuté, les danseurs et l’enseignant déterminent une série de pas. Cette série de pas devra permettre de découvrir progressivement et de façon certaine la réponse à a problématique. Chaque pas est la réponse au pas précédent. L’enseignant ne donne jamais la réponse, attend le retour des danseurs. Le coach garantit un climat de permissivité, qui autorisera les danseurs à essayer et à créer. Cette façon de transmettre est prédominante dans un cours pour enfants, car ils trouvent la réponse par eux-mêmes et vont ancrer cela dans leur mémoire. L’apprentissage est ainsi renforcé.

  • Le style FOCUS SUR LA SOLUTION: F

Il arrive fréquemment que lors d’un entretien ou d’un cours, le référent et les danseurs échangent et analysent le problème, et non la solution. Dans ce style, les échanges et la concentration ne seront portés que sur la solution. Pas de discussions autour de la problématique une fois qu’elle a été posée, mais uniquement sur la solution pour y remédier.

  • Le Style POINT DE VUE DIFFÉRENT: G

L’objectif ici est de stimuler les danseurs à proposer plusieurs idées et mouvements différents pour le même sujet. Cela rentre dans le cadre de la permissivité et la protection du référent, ce qui engendre de la puissance chez les danseurs. Dans ce style il est possible d’explorer des idées qui vont en dehors qui sortent des sentiers battus et des règles établies.

  • Le style PROGRAMME INDIVIDUEL DU DANSEUR: H

Dans ce style, le danseur décide de sa problématique, du sujet qu’il veut aborder. Cela est fréquent lorsque les couples ne viennent que très occasionnellement prendre des cours avec le référent.

  • Le style LE DANSEUR INTITIE LE STYLE: I

Dans ce cas, le danseur choisit le sujet et comment il souhaite accéder aux solutions en utilisant le référent suivant sa méthode. Le référent sera garant de la cohérence et des non-contradictions de l’approche du danseur et devra respecter le choix du danseur.

  • Le style APPRENTISSAGE PAR LUI-MEME: J

Dans ce style le danseur n’a plus besoin de référent et se suffit à lui-même, pour développer son style sa danse et son JE.

Ces styles permettent d’approcher l’échange avec les danseurs de différentes façons. Il apparaît également suivant l’évolution des différents styles que le référent évolue de la position entrainement à la position de Coach, et le danseur de sa position d’ignorant à une position de coaché. C’est cette évolution qui permettra de mettre en avant la stratégie du Coach : apport endogène en sollicitant le travail du danseur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :